Les origines du Lykoi

Tout a commencé en Virginie, le 4 septembre 2010, lorsque Patti Thomas a entendu parler d’une maman et ses magnifiques petits chatons.

Elle a d’abord discuté de ces chatons avec Cheryl Kerr car les employés de sa clinique vétérinaire lui avaient envoyé des photos pensant qu’il s’agissait peut-être d’une mutation naturelle de Sphynx. Les chatons étaient presque totalement nus lors des premières photos (bien sûr aujourd’hui, on sait qu’il s’agit en fait du phénomène de mue). Patti s’est empressé d’aller chercher cette petite famille, appuyée par d’autres amis éleveurs.

Les premiers échantillons d’ADN ont été transmis au Dr. Lyons après quelques jours.

Le 14 décembre 2010, Dr Lyons confirma que ces bébés n’étaient ni des Sphynx, ni des Devon Rex. D’ailleurs, aucun des gènes avec lesquels elle avait travaillé dans le passé étaient connus. En avril 2011, un consentement a été fait entre Patti Thomas et les Gobbles. Les chatons et la maman seraient la propriété des deux parties et iraient chez les Gobbles pour effectuer d’autres tests et des accouplements.

Le 27 avril 2011, par miracle, un email a été envoyé par Ann Jorgenson, à propos d’une annonce pour deux (2) chatons ressemblants fortement à ceux découverts à la clinique de Patti, annoncés en tant que demi-Sphynx. Heureusement ils étaient au Tennessee. Les Gobbles ont alors été chercher les chatons ainsi que trois (3) dans le Vermont et deux (2) autres dans le Tennessee. C’est alors que le Lykoi fût enregistré à TICA (the international cats association) comme race expérimentale.


Quelques faits:

 

  • Le 14 septembre 2011 Daciana Dream arriva.
  • La première Lykoi née d’un mariage planifié avec le mâle du Vermont « Lining Wolfie » et la femelle du Tennessee « Oposum road kill ». Le 26 Avril 2012, les premiers lykois noirs “ roan” King Artémis et sa soeur Queen Ulrica sont nés.
  • Artémis et Ulrica accouplés chacun avec un F1 (porteur du gène), ont été envoyés en Floride et en Virginie en août 2012, pour établir les premiers programmes d’éleveurs.
  • Le 17 décembre 2012, Goddess Diana est née et plus tard elle a voyagé jusqu’en France pour établir le premier élevage Européen qui, soit dit en passant, travaille à faire reconnaitre la race avec le LOOF (Le Livre Officiel des Origines Félines). Un gros merci à Christine Boulanger pour cet avancement!

En août 2013,

des chatteries ont été établies en Colombie-Britannique et au sud de la Californie et ont reçu leurs premiers chats du Tennessee. Ensuite, des chatteries ont vu jour en Arizona, Oregon, Kansas, Canada Québec (qui travaillent à faire reconnaitre la race avec CCC),Tennessee, Nevada, Australie et Afrique du Sud.

En 2015,

environ 18 chatteries ont travaillé ensembles pour la reconnaissance de la race par la TICA et l’apporter au Championnat. Plus de 130 chats Lykoi y étaient enregistrés. Les plans d’accouplement ont énormément changé dû à plusieurs mutations naturelles trouvées un peu partout dans le monde qui apportaient du nouveau sang au programme principal d’utilisation de chats domestiques noirs à poils court pour croiser avec nos lykois. Beaucoup de familles différentes ont donc vu le jour.

En 2016,

le lykoi a été présenté à l’assemblée annuelle de la TICA, en Californie, à San Diego. C’est à ce moment que le lykoi a été reconnu et a pu alors rejoindre les autres races aux compétitions dès mai 2017. Les éleveurs s’établissent partout dans le monde, incluant la Belgique, la République Tchèque, la Pologne, le Brésil , la Russie, le Japon, la Taiwan et la liste continue…

Critères de la race

Le Lykoi possède une couleur de pelage noire et/ou mélanistique marquée de poils blancs. Il est également partiellement dénudé de poil. Il n’a jamais de poil au visage (yeux, menton, museau ainsi que derrière les oreilles). C’est cette caractéristique qui donne ce look de loup-garou au Lykoi.


Personnalité

Ils sont très sociables et demandent beaucoup d’attention. Certains Lykoi possèdent également des caractéristiques de « chat-chien » en rapportant la balle et en chassant.


Évolution

Encore aujourd’hui, la race continue d’évoluer avec l’aide des éleveurs qui travaillent de pair.

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!