LA RHINOTRACHÉITE INFECTIEUSE FÉLINE

Plus de peur que de mal!

Vous avez choisi votre petit chaton et aujourd’hui, c’est le grand jour du départ! Petit coco va bien et enfin il est avec vous dans sa nouvelle demeure ! Il s’adapte bien, il prend ses aises tranquillement et c’est l’amour pour tout le monde !

Ça fait quelques jours que votre nouveau compagnon est arrivé. Vous remarquez qu’il éternue quelques fois dans la journée.  Quelques jours plus tard, vous le trouvez plus tranquille, sa respiration devient plus difficile. Vous décidez d’aller consulter un vétérinaire et c’est la bonne décision.

Lors de la consultation, on vous informe que votre chaton est atteint d’une rhinotrachéite infectieuse féline. Le nom de ce virus est tellement impressionnant que vous paniquez ! Et bien sûr le premier réflexe sera de penser que l’éleveur en est responsable. Cette réaction, bien que compréhensive de votre part, n’est pourtant pas justifiée. Mais qu’est-ce que ça mange en hiver une rhinotrachéite infectieuse féline ? Pour bien le comprendre rien de tel que de la comparer avec nous-même. Bien que son nom soit épeurant, ce n’est rien d’autre que l’équivalent de la grippe chez l’humain. Il faut savoir que 80% à 90% des chats sont porteurs d’herpès féline. C’est cette souche d’herpès qui est responsable de ce que l’on appellera la Rhino. Tout comme la grippe, elle se propage facilement au contact entre félins. Le traitement pour votre minet sera une dizaine de jours d’administration de L-lysine en poudre ou en pâte et tout rentrera dans l’ordre. Dans certains cas, le vétérinaire pourrait également prescrire des antibiotiques afin de traiter des possibles infections secondaires causées par la rhino.  Bien que désagréable, ce virus est facile à traiter, rare sont les complications ni pas d’impact long terme sur la santé et le développement de votre chaton.


Mais pourquoi votre chaton a-t-il développé une rhino quelques jours après son départ et non pas à la chatterie ?

Tout simplement parce que la Rhino lui a été injecté lors de sa vaccination. Tout comme le vaccin de l’influenza chez les humains, certains chats développeront la Rhino injecté d’autres pas. Les vaccins utilisés sont habituellement des vaccins morts. Ce qui signifie que leur plein impact sera 7 à 10 jours suivant l’administration de celui-ci. De plus le changement d’environnement est un stress important pour votre chaton. Ce stress aura pour effet de faire chuter le système immunitaire de votre nouveau compagnon de vie ce qui contribuera au développement de cette rhino soudaine. Son système de défense est donc affaibli il est incapable de combattre le virus de la Rhino dont il est porteur.


L’éleveur responsable ?

En tant que technicienne en santé animale et éleveur de chats depuis 11 ans, pour ma part la réponse est non. Cependant cette réponse est valable pour les bons élevages. Bien sûr ça n’inclut pas les usines à chats malpropres vous l’aurez bien compris. Il est impossible pour l’éleveur de prévoir quel chaton développera une rhino en quittant son élevage. Garder toujours à l’esprit que lorsque vous acheter un chaton, vous n’achetez pas un meuble. Il y a des millions de possibilités et de réactions différentes pour un être vivant. Et bien que l’éleveur fasse tout en son pouvoir pour contrôler ce qu’il peut contrôler, il ne peut inversement pas contrôler l’incontrôlable.


Rhino chronique ou non-chronique?

L’on dit d’un chat qu’il est porteur de rhino chronique quand celui-ci développera à plusieurs reprises une rhino ayant besoin d’un traitement antibiotique. Les épisodes de rhino seront variables et reviendront, selon le chat, de quelques fois en bas-âge ou tout au long de sa vie. On remarquera des épisodes plus prononcés aux changements de saison et dès que votre chat ou chaton, subira un stress. Changement de nourriture, voyage en voiture, arrivé d’un nouvel animal, déménagement etc…

Les chatons et chats porteurs chroniques sont habituellement des chatons dont le système immunitaire n’a pas su combattre le premier contact avec ce virus. Ils ont alors développé une rhino en bas-âge, avant la vaccination habituelle.

Les chatons non porteurs chronique, sont les chats et chatons qui développeront une rhino suite à la vaccination et causée par celle-ci, mais n’auront pas d’autres épisodes dans les années qui suivront.

En tant que propriétaire de chat et de chaton, le maintien d’un bon système immunitaire est crucial. N’hésiter pas à me contacter si vous souhaitez des informations sur ce que vous pourriez utiliser pour aider votre chat à développer et maintenir un bon système immunitaire tout au long de sa vie.


Le saviez-vous?

Tout comme certains chats porteurs d’herpès, plusieurs personnes sont aussi porteuses d’herpès. Si le chat développe une rhinotrachéite infectieuse féline, l’humain quant à lui, développera les feux sauvages!! Hé oui! La L-lysine peut aussi vous aider en tant que personne à réduire le développement de cet herpès !


 

Annie L’Espérance

Technicienne en Santé Animale & Éleveuse

Voyez mes autres articles

Me joindre par courriel

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!