Suite de « Le chat dans son espace » partie 1 de 2, où je vous ai parlé des particularités spatiales que le chat doit satisfaire pour sa propre existante.

Nous allons poursuivre la thématique en abordant l’aménagement de nos espaces afin de conjuguer obligations, astuces et convivialité. 

Quelle place accordons-nous à nos animaux dans le partage d’espace de vie ? Connaissons-nous les habitudes de notre animal ?

Chacun à sa place à prendre, aidons nos animaux de compagnie à mieux vivre en communauté. Profitons de l’instant pour voir le potentiel.

Dans ce présent article je vous transmettrai quelques pistes d’inspirations pour l’aménagement des différentes zones de vie de votre chat dans votre cohabitation inter espèce.

Avoir un chat c’est accepter que lui aussi il a sa place.

Un chat est un chat et chat c’est miaowrrrveilleux !

Dans l’aménagement, il y a toujours des compromis à faire lorsque nous sommes plusieurs à vivre sous le même toit. C’est comme vivre avec un ou des colocataires. Chacun a sa personnalité, ses petites habitudes et ses manies. Certains sont plus discrets, alors que d’autres, déplacent de l’aire ou mentionnent à tous qu’ils sont présents peu important l’heure du jour ou de la nuit. Enfin bref, ce qui est important à retenir est qu’un aménagement adéquat du lieu de vie de notre ou de nos félins peut éviter plusieurs conflits.

Pistes d’inspiration d’aménagement !

L’utilisation de l’espace actuel et des infrastructures et structures actuelles de votre demeure sont un bon point de départ. Vous transformerez ces obstacles organisationnels en avantage architectural et convivial.

Si vous êtes plusieurs à vouloir regarder par la même fenêtre, car le paysage est beau et que la lumière est parfaite pour se détendre, regardez avec attention actuellement comment vous partagez cet espace : la période utilisée, l’utilisation réelle, l’activité. Par exemple : dormir dans un rayon de lumière, regarder dehors, etc. À partir de là, imaginez le potentiel de cette fenêtre afin d’optimiser l’espace.

Pour ceux ou celles qui manquent d’inspiration, il existe différents accessoires tendance sur le marché pour aménager les fenêtres. Nous ne sommes pas obligés de dépenser une fortune pour le bien-être et le mieux-être de votre chat. Cependant, on se doit, en tant que tuteur de cet animal, d’assurer un minimum de confort afin d’éviter des relations conflictuelles.  

Quelquefois, une simple tablette solidement fixé sur le rebord inférieur de la fenêtre offre à la fois un poste d’observation et un lieu de repos. Pour les personnes qui ne peuvent pas faire des trous dans le mur pour différentes raisons, vous pouvez placer un petit meuble ou même une chaise devant la fenêtre. Vous pouvez même lui offrir un peu de confort en déposant un petit coussin. Pour les espaces restreints, un joli hamac muni de ventouses peut très bien faire leur bonheur et le vôtre. Prenez garde aux rideaux!

Voici une jolie démonstration de Tite-Fille d’Epic Cats Junkies

Voilà pour les fenestrations. Passons au poteau de soutien.

Il y a ici tellement de possibilités : Création d’une zone d’activité physique ou encore une zone de grattoir. Et pourquoi pas les deux !

En enroulant de la grosse corde de jute et en fixant une tablette au poteau de soutien, vous offrez la chance d’offrir à votre chat un poste d’observation de choix et un terrain de jeu hors du commun. Agrémentez-le de jouets suspendu et cette zone inutile pour vous sera merveilleux pour votre chasseur.

Un cadrage de porte est un endroit où le chat laisse sa marque, car pour lui aussi c’est une ouverture vers une autre zone.

Lorsque votre félin d’amour fait ses griffes ou encore en se frottant et/ou en effectuant ses étirements, il laisse des messages et confirme son territoire. Il dépose, par transfert, des odeurs appelées phéromones.

Quand vous pensez griffoir, pensez grand ! Personnellement, j’ai de la difficulté avec le type de mobilier commercial. Car je les trouve adaptés pour les chatons, mais pas une fois qu’ils grandissent. Il ne faut absolument pas négliger la hauteur du grattoir ou du griffoir. Le Griffoir est bien plus qu’un simple poteau, c’est l’objet par excellence pour décoller et détendre ses muscles. Observez votre chat lorsqu’il fait son « stretching », ses étirements. Voyez comme il s’étire en allongeant ses antérieurs loin devant en courbant sa colonne vertébrale. Regardez tout l’espace vertical que le chat prend. De plus, l’horizontal est tout aussi important. Car plusieurs félins font leurs griffes sur le sol. Personnellement, je propose à mes clients d’opter pour les mobiliers conçus pour des chats même si le chaton ne s’y rend pas. Au fil du temps ti minet grandira, se l’appropriera et y déposera ses phéromones. De plus, cela conservera l’habitude de faire ses griffes sur une zone appropriée et aura beaucoup moins de risque que celui-ci se tourne vers votre mobilier. Si vous avez plusieurs chats, assurez-vous d’en avoir pour chacun d’eux ainsi que dans des endroits différents. Après tout eux aussi ont droit à leurs texto. 😉  Encore, une fois l’observation sera votre grande alliée. L’important, c’est de trouver ce qui correspond à chacun de vos félins chéris.

Pour les bricoleurs, vous pouvez confectionner votre propre griffoir à l’aide de planches de contreplaqué, du tapis industriel ou de la corde de jute et tout ce qu’il faut pour le fixer au mur. Pour que cela se fonde dans le décor, utilisez un tissu qui s’agence avec votre décor. Inspirez-vous de Pinterest ! Par cette occasion, je vous invite à publier en commentaire de cet article vos photos qui pourront en inspirer plusieurs.

L’intégration des zones d’activité en fonction de l’espace réel combiné aux différents besoins de tous les membres de la famille poilue ou non égalera un univers personnalisé où il fait bon vivre.

Le mobilier mobile

Ce qui est populaire en ce moment pour assouvir la dépense d’énergie des chats surtout les plus actifs, c’est la roue d’exercice.

Voici la charmante Gaïa qui nous en fait la démonstration. Quelle athlète !

 

Bien qu’elle soit immense pour certains, elle est très utile pour les chats coureurs. Il faut toutefois prévoir un emplacement important et prendre le temps au début d’entraîner votre chat à se l’approprier.

Il existe également des cubes permettant de les emboiter et de les assembler en formant différentes structures, par exemple, le Katt3 de Beonebreed. Des caisses de bois naturels peuvent également faire un joli design. Que dire des boîtes de carton ! C’est peu coûteux et cela fera le bonheur des minets, j’en suis certaine !

Un arbre dans sa maison !

Pour ce fait, des mobiliers adaptés à la vie de ce chasseur hors pair peuvent répondre à ses besoins. Par exemple les arbres à chat. Il y a maintenant différents modèles d’arbre à chat et dans des matériaux qui peuvent s’agencer dans votre décor.

Aujourd’hui, il existe tellement de variété d’arbres à chat. Nous ne sommes plus au tapis industriel. Il en existe de différentes matières, textures, formes, hauteurs, niveaux, etc.

La mode en ce moment est au naturel, le retour aux sources. Il est possible de se procurer des troncs d’arbre traité contre le pourrissement. Sinon, on peut toutefois magasiner pour confectionner soit même son module de chat ou simplement l’acheter tout fait.

Peu importe votre choix, je vous conseille de voir comme un chat. Les paliers doivent être suffisamment grands et distancés d’une hauteur à l’autre pour assurer une liberté de mouvement. De plus, concernant les zones cachettes, assurez-vous que votre chat peut passer dans le trou et être confortablement caché. Sinon il ne se sentira pas à l’aise ni en sécurité. Il faut garder en tête qu’on magasine pour du long terme. 

Donc, les critères importants à prendre en considération dépendra de l’âge du chat, de ses capacités, de ses limites, de sa race, par exemple un Bengal n’est pas un Maincoon et vice versa), les ouvertures des trous, les grandeurs de surface, les coussins, etc. 

Si vous avez plusieurs chats, assurez-vous d’offrir de la hauteur pour tous les membres de la famille en même temps.

Mobilier fixe.

Pour ceux qui ont la chance de laisser cours à leur imagination, il existe plusieurs modèles sur le web démontrant des espaces de cohabitation de vie. Allant de la passerelle au trou dans un mur mitoyen aux pièces. Certaines maisons sont littéralement adaptées à la vie en hauteur pour les chats.

Pour les bricoleurs, vous pouvez installer des arbres à chat muraux, des passerelles, des tablettes et des rampes ou encore des boîtes en bois. Attention tout de même de bien les fixer et idéalement dans un montant pour assurer une sécurité et la solidité.

Vous avez aimé l’article ! Je vous invite à laisser vos commentaires, à le partager.

De plus, afin d’échanger avec vous sur les espaces de vie de vos félins d’amour et voir leur joli minois, écrivez-moi !

Si vous avez des sujets ou des thèmes dont vous avez envie que j’aborde, communiquez avec moi via courriel. Je lierai et prendrai notes vos suggestions.

Vous aurez compris que le crédit photo n’est pas de moi cette fois. Voici à qui mérite les crédits photos :

  • Karine Bériault Administratrice blogueuse pour la photo de Tite-Fille sur son hamac.
  • Brigitte Bérubé Spécialiste en deuil animalier pour la vidéo de Gaïa en plein action dans sa roue. Quelle athlète!
  • Pixabay pour la photo de couverture que les autres images dans l’article.

Mélanie Morissette

Intervenante en comportement animal et rédactrice pour Epic Cats Junkies

Des Griffes et des Sabots

desgriffesetdessabots.ca

melanie@desgriffesetdessabots.ca

 

Suivez-moi :

Facebook : https://www.facebook.com/desgriffesetdessabots/

 Mon blogue :  https://desgriffesetdessabots.ca/blogue/

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!